La présence : socle de l’infini

Passer de la 3 à la 5D, correspond à un changement de visions et de perceptions qui évoluent totalement : De l’enfermement à la liberté. Notre champ de vision du monde devient multidimensionnel. En vivant la défusion de mon monde extérieur duel, je quittais la vision 3D, entrant dans le sas de la mort de mon ancien Moi. J’ai pu ouvrir depuis peu la perception multidimentionnel 5D.  La 5eme dimension est juste un changement de Vision. Comme la projection  d’un film ou tous les mondes co-existent.

La manière dont nous percevons notre monde est différente. Nos dons et capacités deviennent plus subtils et plus intenses. Cela se produit quand nous defusionnons de l’Extérieur (expérience duelle) ouvrant la fusion de la matrice individuelle avec la matrice terrestre (aspect feminin).  Le mental est absorbé par le Soi (aspect masculin). Le champ extérieur et interieur s’unifient, ouvrant ainsi vers l’infini. Les voiles de la séparation se déchirent. Si jusqu’à présent nous ne pouvions voir/sentir/percevoir/entendre que ce qui est proche, d’ou limitation, dans ce champ naissant dimensionnel, notre vision est décuplée, englobant nos perceptions de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Ce qui est proche est aussi visible que ce qui est éloigné. Plus rien n’est séparé.
Nous avons accès à la totalité du champ de création. Limité auparavant par nos perceptions restrictives. Ce sont nos organes des sens qui participent à la manifestation de notre création. Ils fusionnent avec les organes des Sens Universelles et terrestres offrant une nouvelle vision de notre monde libre à toute création infinie.

Cette ouverture du champ ne peut s’expérimenter que dans la Présence. Le Soi qui s’installe totalement ancré en nous-même. La présence est un rayonnement du Soi, du créateur incarné dans la matière. C’est le socle de l’infini de tous les possibles qui efface l’espace et le temps.  Le battement de notre coeur, du coeur de la terre et du coeur de l’Univers  battent à l’Unissons. Tout est là en nous, accédant au Tout, au champ d’informations, donnant  libre voie à l’abondance, à l’amour, à vivre pleinement notre Vie dans la complétude.

Cette présence installée,  nous intégrons le magicien, agissant sur le bonheur, la joie, la paix et l’amour en permanence .

La neutralité devient l’équilibre.

Les chakras disparaissent ouvrant le champs au Vortex humain récepteur et émetteur du Vivant.

Le champ du tout donne accès à une vastitude d’expériences selon le programme du Soi. Il n’y a plus d’envie, plus de désir, plus de projection, plus de besoin puisque tout est là. Il n’y a qu’a se laisser pénétrer par le Jaillissement de la Vie dans l’instant.

Belle Présence à tous

Samia AÏSSAOUI

Une parfaite création

Avez vous l’impression que vous ne créez rien en ce moment?
Avez vous l’impression que vous stagnez dans votre Vie.
Donc frustration!!!.
Bonne nouvelle!!! Vous créez toujours, vous créez la stagnation, vous créez la bonne création dont vous avez besoin dans l’instant pour évoluer. 🙂
C’est le regard, la vision du mental que vous avez de la création sur les choses dans l’instant qui vous donne cette impression. Regardez votre monde extérieur il est parfait tel que vous le voyez. C’est juste que vous êtes dans une expérience qui vous permet de vous rencontrer.

Samia Aïssaoui

La mort porte de la Vie

 

dde1e87b9ef8435ef3ccade93efcdd2c

Il y a plusieurs semaines, alors que je me laissais absorber par la matrice, ce champ sombre de la vacuité, je sentais  toutes les angoisses de mourir remontaient à la surface. Laissant celles-ci m’habiter totalement parce que je n’avais plus que cette solution, je sombrais dans ce qu’était la mort. Je m’unifiais avec ce champ sombre que je croyais visqueux, gluant, poisseux. Il m’engloutit, devenant à ma grande surprise cotonneux, doux et moelleux. Je vis alors jaillir l’étincelle de Vie émergeant de cette vacuité et distinguant tout autour de moi  ces autres étincelles de Vie qui composent l’Humanité. Je venais de comprendre ce Tout qui est l’ Un. J’étais juste une goute de Vie de cet océan du Vivant. 

Comprenant l’intégration de mon féminin et réalisant que j’étais l’ombre, l’intérieur, le champ de Vie, je pouvais enfin ouvrir le champ extérieur que j’avais fermé depuis ces derniers mois pour vivre cette initiation. 
Si le féminin est terrestre (l’ombre) le masculin est galactique (le solaire).  
Si le feminin est la matrice, le masculin est la trame (le réseau qui transporte l’information)
Si le feminin est le code, le masculin est l’énergie qui le transporte
SI le feminin est le champ intérieur, le masculin est le champ extérieur
Si le feminin est l’inspire, le masculin est l’expire
Si le feminin est le plein le masculin est le vide

Le féminin est négatif, le masculin positif…

Chaque chose qui existe est polarisée. Tout ce qui existe sur terre et dans l’univers possède une polarité inversée. Il y a toujours un négatif et un positif.

C’est dans l’Union des polarités que tout devient neutre. La neutralité est le point du vide et du plein à la fois. 

En oeuvrant depuis plusieurs mois à la neutralité de mes structures j’ouvrai le champ au Tout en moi. Tant que j’étais dans la séparation, je ne pouvais vivre l’Union (Un-Ion) et comprendre qui « Je Suis ». 

Samia Aïssaoui 

Je suis le Vivant

Breve23944-2

 

Les levées du matin me ramenant à la vie devenaient de plus en plus difficile. A chaque fois, je devais plonger dans cette nouvelle masse sombre qui emergeait de nouveau m’amenant encore des compréhensions plus profondes sur cette connexion à moi-même. J’étais épuisée et lasse de ce perpétuel jeu sans fin.

Si j’ai pu dementelé l’Ego/mental depuis maintenant des mois, il restait encore une étape, celle de l’ouverture matricielle terrestre qui était une phase des plus importantes de mon basculement. Mon expérience, là, m’a enfin ouvert une énorme porte vers une vraie connexion totale avec qui je SUIS.

Depuis l’intégration en Angleterre de mon masculin, tout mon monde extérieur s’est arrêté, figé, comme la nature en plein hiver, froid et sec. Je n’avais plus de patients, de moins en moins de contacts extérieurs, les économies financières se raréfiaient, tout était suspendu. Tout ce qui était extérieur devenait un champ vide ou rien ne répondait, à l’image de cette forêt ou je vais marcher en cette période d’hiver. Je voyais mon monde comme cette nature morte mais  qui grouillaient de l’intérieur préparant l’émergence du printemps et le renouveau. 

Pourquoi encore m’infliger cette nouvelle expérience de pénurie? quel est le sens à tout cela?
Durant ces moments, mon mental gesticulait et  paniquait me renvoyant chaque jour à mes insécurités. J’étais encore marquée par ces mécanismes de chercher la solution extérieure. Mais l’extérieur ne pouvait plus répondre, ayant éteint la projection dans le mode duel, je passais des journées durant à aller au fond de moi-même pour interpréter ce vécu. Au fur et à mesure des semaines j’entrais dans une zone qui me reliait à mes ressources sortant petit à petit des mécanismes extérieurs coutumiers. 

Depuis notre venue en ce monde, nous avons été éduqués à fonctionner avec cette nourriture extérieure. Nous branchant sur l’ancrage de nos parents pour nous sustenter d’eux. 
Recherchant dans l’aliment un réconfort essayant de trouver le sein de notre mère.
Recherchant la compagnie de nos frères, soeurs, ami(e)s et conjoint(e)s, par peur de la solitude.
Nous avons vécu depuis trop longtemps en dehors de la matricielle terrestre originelle nous conduisant à toute cette dépendance affective, alimentaire et matérielles…

Dans ce processus j’ai été poussée à aller encore plus loin jusqu’à l’ouverture du champ à la terre dans mes propres structures. Là,  j’ai découvert que j’étais l’essence pure terrestre qui me donnait la Vie au quotidien en ce plan. J’ai vu ma propre Essense s’activer dans toute ma matière.  Et plus je laissais cette essence prendre place, plus je rentrais en contact avec cette masse noire qui n’était autre que la condensation de mes parts d’ ombres que je refoulais que je rejetais comme étant effroyable. Je venais de déployer le Vivant dans toutes mes cellules. La masse noire n’est autre que du Vivant, notre Pure Essence terre. Cette ombre dont on a eu tant peur n’est autre que notre féminin trop rejetée. Cela m’a renvoyé à ces moments ou j’ai voulu chercher la lumière (aspect du père) alors que je refusais d’aller rencontrer la Mère en moi. J’étais dans les leurres de mon mental faisant l’expérience de la dualité. 

Dans ces moments d’accalmie, je me suis même surprise à vouloir retourner dans cette souffrance et dans ces angoisses parce que sans en comprendre vraiment la raison sur le moment, j’étais appelée à y plonger de plus en plus pour enfin intégrer en moi ce féminin, cette mère, cette dimension matière que je cherchais depuis trop longtemps.

La souffrance humaine est un programme du mental qui utilise nos organes des sens pour projeter dans notre monde l’Ombre et l’obscurité, comme étant l’horreur par  la peur, l’angoisse, la frayeur etc…pour faire l’expérience du Patriarcat.

J’entrais enfin  dans champ d’expérience et un nouveau terrain de jeu se déployait devant moi…

L’exemple du pétrole est devenu évident, cet or noir, très prisé qui fait fonctionner notre monde extérieur. Ce pétrole pompé des entrailles de la terre qu’on utilise pour de multiples fonctions, comme l’essence à nos voitures, fabriquer les vêtements, le plastique et bien d’autres choses. Ce pétrole qui n’est autre que la matière noire de notre mère Terre.

L’ombre ce Pur Jus D’Amour noire est notre Pure Essence.  

Je contemple enfin ce qu’offre cette denrée si précieuse. La capacité de créer qu’elle nous ouvre est inestimable. La beauté du vivant qu’elle me fait gouter est une merveille. Ce Pur Jus d’Amour en quantité infinie qui loge juste dans ce qui compose cette matière Vivante  peut enfin s’exprimer au travers de nos nos organes d’Essence (des sens) pour créer notre monde en émergence.

Je venais de réaliser la Magie de la Création dans la matière…

Je Suis le Vivant.

Samia Aïssaoui