L’amour

L’amour est l’emblème de la Vie même
Il germe de la source déversant le nectar sur tout chose et tout vivant
Déguste et délecte toi de ce breuvage tout retrouvé depuis for longtemps recherché
Puise à ta source cette force tant rejetée
Il n ‘y a plus rien qui te retient de pousser les portes du monde
Chante le son de ton oeuvre distille le au coin des grandes lointaines contrées
Lorsque le Son vibre il émet la fréquence utile en chacun
L’onde des coeurs commence à fusionner
Le temps des amours en Soi arrive frayant le chemin de la destinée
Il n’y a plus à attendre puisque tout est là déjà engendré
Il n’y a plus à pleurer puisque le rayon solaire est centré.

Samia Aïssaoui

L’absolu nudité

 

Traverser l’obscurité pour rencontrer de L’Etre n’a pas été facile. Durant ces derniers mois j’ai beaucoup utilisé le dessin et l’écriture activant ainsi de multiples programmes.

Ce we, mon amie Katia s’est amusée à retranscrire en mots un des dessins encodés dont voici le message.

« Difficile de se vivre dans la matière.
Oh Soi! tant attendu quand je te rencontre, j’oublie l’espace physique qui nous offre et nous ouvre l’alchimie amoureuse. 
C’est l’absolu qui m’aspire hors de la matière.
Donne moi tout oh Toi! à qui j’ai tout offert, donne moi l’argile, le corps, j’en suis l’orfèvre. Là est la richesse en un corps habité, révélé, réclamé par Soi et le monde entier. 
Difficile est la matière or c’est l’autre de toute beauté, le vide est dans l’espace et la glaise l’Or révélé (plein dans la matière).
Soulève toi oh Etre complet montre ton visage au monde pour te voir tel que tu es plein et vide à la fois et oh combien tant estimée!
C’est l’or que tu rayonnes l’âme réalisée. Brise les glaces et vois les jeux de miroirs. 
Laisse l’autre te voir dans l’absolue nudité.
Feu en fusion dans ta matrice pour récréer les formes tel que le Soi l’aspire et tel que le monde souhaite être fécondé. 
La richesse est dans la fécondité et l’argent en est son fluide. C’est le simple symbole du fluide fécondant toutes les créations des Etres qui les partagent ».

Samia AÏSSAOUI

Du miroir à la transparence


C’est un dessin réalisé lors de ma période de la nuit obscure.

Nous créons notre monde à partir d’une structure commune à chacun et nous attirons dans notre monde des personnes et des expériences par miroir. La structure de l’ego/mental, telle qu’elle existe dans notre expérience duelle, sert de miroir.  Lorsque nous neutralisons notre histoire, cette structure bascule de l’extérieur vers l’intérieur créant la transparence. Ce qui est à l’intérieur se vit en même temps à l’extérieur. Le champ n’est plus défini de la même façon. Ce qui nous était cachés devient transparent. 

Ce que je voyais avant comme une réfraction d’une blessure en moi et donc en lien avec une part de moi, s’est atténué et encours de démantèlement totale.  En étant dans l’Union intégrale l’autre  je le visualise globale également puisqu’il est moi dans une autre version. 

Cela m’a fait changé ma façon d’accompagner les personnes. Ma grille de lecture regarde le champ plus large de la personne allant voir le jeu dans sa globalité pour toucher la source même du jeu de l’incarnation. L’Etre se révèle lui-même donnant les clés de l’inversion de l’expérience qui ouvre le champ de l’Etre qui se révèle.

Samia Aïssaoui

Le coeur s’ouvre à son rythme

Le coeur s’ouvre dans un mouvement d’inspire/ expire. Lorsque une peur apparait, qu’elle est accueillie , le coeur s’expanse laissant jaillir l’amour dans chaque cellule inondant le corps d’un bain de paix. Dans cette étape du point d’équilibre, tout le champ dans lequel nous sommes plongés, issu du démantèlement structurels des conditionnements, occasionne un vide, dévoilant notre fragilité, masquées auparavant par les cuirasses de protections. Elles disparaissent au fur et à mesure de l’émergence et  de l’éclosion progressive de cette vibration vivante que sont  l’amour et la lumière.

La clé de l’intégration de l’amour est l’acceptation Totale de ce nous sommes, de ce que nous avons été, de ce que nous avons crée pour vivre l’expérience que se soient nos mauvais ou bons moments, nos échecs, nos pertes, nos malheurs, nos frayeurs, mais aussi nos réussites. C’est accueillir et assumer toute notre incarnation telle qu’elle a été engendrée et expérimentée de bien ou de mal.

Vivre enfin le lâcher prise qui est en dehors de la volonté. C’est de la volonté que nait le combat entre le lâché et la résistance inconsciente conduisant à  l’épuisement et progressivement à lâcher la prise ou l’emprise s’abandonnent au Vivant. C’était une étape des plus difficiles pour vivre l’Union de l’esprit et la matière.

Chaque étape est à sa juste place. Nous n’avons rien à changer ou à essayer de changer, juste à continuer de vivre selon ce que nous émanons de bien ou de mal. Parce que notre Etre ne fait pas de différence. Si l’Ego sectorise, l’Etre vectorise l’information selon le programme que nous portons.

L’amour c’est la vibration du vivant. C’est le jus, la force et la beauté de notre pure essence qui circule partout dans notre champs vibratoire holographique.

La lumière est le prisme du divin. Elle vient éclairer le champ de l’ombre matricielle d’ou Tout émane.

L’Etre a toujours été là, présent, il a été enfoui sous un amas des structures, des constructions pour vivre la belle aventure dualité. La souffrance humaine s’effiloche laissant la place à quelque chose de plus vaste et de merveilleux.

Dans ces moments de pose en Soi-même, on se délecte de cet apprentissage. On regarde notre  monde d’avant qui s’éloigne et celui d’aujourd’hui qui s’ancre. Que de chemin parcouru pour arriver à se poser la en Soi. Parfois une larme aux yeux, parce qu’enfin nous avons accepté de nous regarder et nous dévoiler, de nous ouvrir à ce qui a de plus beaux en Nous-même et dans ce monde.

Le monde est merveilleux quand on le regarde avec cette nouvelle perception. Tout ce qui se joue, n’est que Dieu qui s’amuse à se créer.

Samia Aïssaoui

Le point d’équilibre ou le point 0

Merci pour tous vos messages suite à l’article que j ai partage sur mon vécu sur la Nuit obscure de l’âme. Beaucoup de personnes traversent des phases difficiles en ce moment. Ces passages sont salvateurs, elles nous amènent à nous rencontrer et à trouver notre Présence.
Traverser ces états en ne cherchant pas à aller mieux. Au contraire allez-y! plongez dedans!. Allez jusqu’au bout de ce qui se vit en vous!. Le pouvoir de l’accueil et de l’acceptation alchimisent tout ce que vous franchissez. L’amour je l’ai intégré au fur et à mesure que la peur se présentait. Le plus étrange c’est que plus la peur se présentait plus la vague d’amour envahissait mon coeur. C’est l’étrange phénomène de cette Union intérieure. 

Je me suis rendue compte dans ces passages que tant que je cherchais à vouloir aller mieux, à projeter le meilleur, je rejetais cette création souffrante qui était mienne.
Je suis celle qui crée cet état. Et en tant que création elle est aussi divine que l’état de bien-être. En traversant nos ombres, nous ouvrons la porte à notre lumière, à notre pure essence.

Cette essence a toujours été là présente, c’est la Vie qui pulse en nous. Nous l’avons juste occulté par les voiles de séparation.  Dans ce voyage à l’intérieur de nous même, se révèle qui nous Sommes, cette véritable nature. Plus on plonge à l’intérieur plus elle se montre sous sa forme originelle. Nous finissons par nous reconnaitre étant le Divin, le créateur, la force de Vie. 

Intégrer le divin que je Suis, le Créateur de tout ce qui se vit en moi et dans mon monde, c’est dans ce processus d’intégration du Soi qui m’a amène à me poser par étape dans le point d’équilibre. Cet espace de neutralité ou tout Est et rien n’existe à la fois. Ce point d’équilibre se situe dans la cellule même de ce qui nous compose. C’est dans chaque atome que pulse le Créateur. (Je vous renvoie à des articles écrits l’année dernière à ce sujet). C’est la que git la Présence. 

L’arrimage dans ce centre s’effectue par vague. Si le coeur s’ouvre de plus en plus et l’émotionnel moins actif, en revanche les pensées sont encore présentes. Elles ont moins d’impact ayant moins d’émotion ou se raccrocher. Elles patinent dans le vide. Elles s’attenuent dans les ajustements fréquenciels. 

Samia Aïssaoui